Navigation – Plan du site
2012

Pompéi

Programme de recherches sur l’artisanat antique
Jean-Pierre Brun, Guilhem Chapelin, Macarena Bustamante et Albert Ribera
Centre Jean Bérard (USR 3133 CNRS-EFR), Institut Valencià de Conservació i Restauració de bens Culturals (Valencia Espagne), Ministère des Affaires étrangères et européennes (Paris), Soprintendenza speciale per i Beni Archeologici di Napoli e Pompei, École française de Rome

Notes de la rédaction

La campagne de fouilles 2011 a été réalisée avec la collaboration de Dorothée Neyme, Ophélie Vauxion Eléonore Cren, Amandine Parisot, Emmanuelle Dumas, Lison Couvent-Maurin, Oscar Abril, Aurélie Bouquet, Sandy Gualandi, F. Javier Heras, Esperança Huguet, Mirella Machancoses, Lucie Robert, Natalia Salazar, Aldric Tchesnakoff, José Vioque, Adrien Malignas, Jordi Principal, Eleni Schlinder-Kaudelka, Jure Krasjek, Pilar Iborra, Pere Guillem, Anne Coiseur, Clive Stannard, Linda Pentz

Texte intégral

Parfumeries de la via degli Augustali

1La via degli Augustali, située au nord du forum de Pompéi, et les boutiques qui la flanquent de part et d’autre ont été dégagées dans les années 1820 sans que les documents d’époque donnent des informations précises sur les trouvailles (fig. 1).

Fig. 1 - Pompéi, Via degli Augustali. Vue aérienne avec localisation des boutiques sondées en 2011.

Fig. 1 - Pompéi, Via degli Augustali. Vue aérienne avec localisation des boutiques sondées en 2011.

Cliché J.-P. Brun, Centre Jean Bérard.

  • 1 Jashemski 1979, p. 276.
  • 2 Mattingly 1990, p. 33-56.
  • 3 Bustamante et alii 2010.

2Une des boutiques (VII 4, 25) contenait aussi les restes d’un pressoir dégagé en 1927. En 1979, W. Jashemski a proposé d’identifier cette presse découverte comme celle d’un parfumeur1. D. Mattingly a développé cette hypothèse en rapprochant le type de presse de celui connu par les quatre peintures de Pompéi et d’Herculanum représentant des appareils à coins utilisés par des parfumeurs2. En 2001-2002 des fouilles conduites par le Centre Jean Bérard ont mis au jour, sous le sol en usage en 79, les restes d’une installation comportant deux cuves et une chaudière, appartenant probablement à une parfumerie. Dans la même rue, en 2007 et 2008, les fouilles de l’Instituto Valenciano de Conservación y Restauración de Bienes Culturales de la Generalitat Valenciana portant sur la boutique VII 4, 30, en façade de la Casa di Arianna ont dégagé les restes d’un pressoir et d’une cuve attribuables à une autre parfumerie3.

  • 4 Brun - Monteix 2009, p. 115-133.

3Étant donné l’existence, à l’extrémité de la rue, d’inscriptions électorales mentionnant des parfumeurs et la nature des vestiges mis au jour dans plusieurs boutiques de la rue, il a été émis l’hypothèse que cette rue constituait un marché aux parfums où s’étaient regroupés des parfumeurs afin de créer une zone de chalandise analogue à la célèbre Seplasia de Capoue4.

4Le Centre Jean Bérard (Jean-Pierre Brun et Guilhem Chapelin en tant qu'architecte) et l’Instituto Valenciano de Conservación y Restauración de Bienes Culturales de la Generalitat Valenciana (Albert Ribera et Macarena Bustamente) constatant la convergence de leurs analyses ont proposé à la Surintendance spéciale de Naples et Pompéi d’effectuer des sondages dans les trois boutiques situées en VII 4, 26, 27 et 28 (fig. 1). Le but était de déterminer l’existence d’autres parfumeries dans ces boutiques.

5Les deux boutiques 26 et 27 ont été dégagées en 1822. Étant donné qu’elles communiquent entre elles, il est nécessaire de les traiter comme un ensemble qui a été fouillé par Emmanuelle Dumas et Lison Couvent-Maurin agissant comme chefs de secteur. La boutique 26 mesure 5,30 m de longueur par 5,60 m de largeur. Un sondage mesurant 5 x 2,40 m a été effectué contre le mur ouest qui sépare cette boutique de celle en VII 4, 25. La boutique 27 mesure 5,20 m de longueur par 3 m de largeur ; son sol final est recouvert d’opus signinum et elle comporte, dans son angle nord-est, une cuve.

6Leur histoire est relativement complexe. Sur des colluvions reposant sur la coulée de basalte constituant le substrat, une canalisation bâtie en grandes dalles et des niveaux de chantier montrent une première phase d’occupation. Dans une seconde phase, les couches de colluvions sont creusées pour extraire des matériaux et un puits est creusé. Une troisième phase voit le nivellement de la zone et la construction des murs des boutiques que les monnaies datent de la première moitié du Ier siècle avant notre ère, probablement après la déduction de la colonie romaine. Suit la construction d'une cuve dans la boutique 27 (fig. 2).

Fig. 2 - Pompéi, boutique VII 4, 27, cuve recoupant un puits.

Fig. 2 - Pompéi, boutique VII 4, 27, cuve recoupant un puits.

Cliché J.-P. Brun, A. Ribera, Centre Jean Bérard.

7Une cave est creusée à l'entrée de la boutique 26. Cet état est détruit par le tremblement de terre de 62 ou 63. La reconstruction qui lui succède inclut la réfection de la façade en opus latericium, le comblement de la cuve de la boutique 27, la pose d’un sol en béton de tuileau et la construction d’une nouvelle cuve.

8Au moment de l'éruption, la cave de la boutique 26 est remplie de lapilli et cendres du surge mêlés à des enduits peints d'un plafond, des fragments de sols en signinum, des poutres et divers objets en bronze (balance, plateaux, mesures pour liquides) (fig. 3 et 4).

Fig. 3 - Pompéi, boutique VII 4, 26, lapilli comblant la cave.

Fig. 3 - Pompéi, boutique VII 4, 26, lapilli comblant la cave.

Cliché J.-P. Brun, A. Ribera, Centre Jean Bérard.

Fig. 4 - Pompéi, boutique VII 4, 26, plateaux de balance dans la couche de lapilli.

Fig. 4 - Pompéi, boutique VII 4, 26, plateaux de balance dans la couche de lapilli.

Cliché J.-P. Brun, A. Ribera, Centre Jean Bérard.

9Si les objets trouvés dans ces derniers niveaux sont compatibles avec une boutique de parfumeur, il faut reconnaître qu’aucun dépôt typique, par exemple d’unguentaria, ne vient prouver cette hypothèse.

10En revanche, la boutique 28 fouillée par Macarene Bustamente en tant que chef de secteur a livré de tels dépôts. Datée de la fin du IIe siècle-début du Ier siècle, une vaste fosse a livré plus d’une centaine d’unguentaria en céramique dont plusieurs de grande dimension visiblement destinés à conserver des huiles (fig. 5).

Fig. 5 - Pompéi, boutique VII 4, 28, aspect du comblement d’une fosse remplie d’unguentaria en céramique.

Fig. 5 - Pompéi, boutique VII 4, 28, aspect du comblement d’une fosse remplie d’unguentaria en céramique.

Cliché J.-P. Brun, A. Ribera et M. Bustamente, Centre Jean Bérard.

11Ultérieurement cette fosse fut recoupée par la construction d’une cuve qui pourrait être liée à l’extraction d’huiles (fig. 6).

Fig. 6 - Pompéi, boutique VII 4, 28, fosse remplie d’unguentaria (à gauche) recoupée par une cuve (à droite).

Fig. 6 - Pompéi, boutique VII 4, 28, fosse remplie d’unguentaria (à gauche) recoupée par une cuve (à droite).

Cliché J.-P. Brun, A. Ribera et M. Bustamente, Centre Jean Bérard.

12Cette cuve fut comblée lors du tremblement de terre et la boutique fut alors transformée mais les aménagements finaux qui n’ont pas été décrits dans les maigres comptes-rendus de l’époque de la découverte ne sont pas assez bien conservés pour assurer l’interprétation de la boutique à la veille de l’éruption.

13En résumé, les recherches effectuées en 2011 ont confirmé que certaines boutiques, notamment la boutique VII 4, 28 avaient été des parfumeries dès le Ier siècle avant J.-C. au moins, mais il faudra confirmer par des analyses chimiques et par une extension des sondages dans les boutiques 26 et 27 que ces dernières avaient un rôle dans la fabrication et la vente des parfums dans les dernières années de Pompéi.

Haut de page

Bibliographie

Des DOI sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.
Les utilisateurs des institutions qui sont abonnées à un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lequelles Bilbo a trouvé un DOI.
Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible aux institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : contact@openedition.org

Brun - Monteix 2009 = J.-P. Brun, N. Monteix, Les parfumeries en Campanie antique, dans J.-P. Brun (éd.), Artisanats antiques d’Italie et de Gaule. Mélanges offerts à Maria-Francesca Buonaiuto, Naples, 2009, p. 115-133.

Bustamante et alii 2010 = M. Bustamante, I. Escrivà, A. Fernandez, E. Huguet, P. Iborra, A. Ribera, D. Quixal, J. Vioque, Pompeya. Alrededor de la Via degli Augustali : el macellum (VII 9,25) y la casa del « Forno a Riverbero » (VII 4, 29). Campaña 2009, dans FastiOnlineDocuments&Research, 2010.

Jashemski 1979= W. F. Jashemski, The gardens of Pompeii, Herculaneum and Villas destroyed by Vesuviusi, vol. 1, New Rochelle, 1979.

Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible aux institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : contact@openedition.org

Mattingly 1990= D. J. Mattingly, Painting, presses, and perfume production at Pompei, dans Oxford Journal of Archeology, 9, 1, 1990, p. 33-56.
DOI : 10.1111/j.1468-0092.1990.tb00216.x

Haut de page

Notes

1 Jashemski 1979, p. 276.

2 Mattingly 1990, p. 33-56.

3 Bustamante et alii 2010.

4 Brun - Monteix 2009, p. 115-133.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 - Pompéi, Via degli Augustali. Vue aérienne avec localisation des boutiques sondées en 2011.
Crédits Cliché J.-P. Brun, Centre Jean Bérard.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/540/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
Titre Fig. 2 - Pompéi, boutique VII 4, 27, cuve recoupant un puits.
Crédits Cliché J.-P. Brun, A. Ribera, Centre Jean Bérard.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/540/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 652k
Titre Fig. 3 - Pompéi, boutique VII 4, 26, lapilli comblant la cave.
Crédits Cliché J.-P. Brun, A. Ribera, Centre Jean Bérard.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/540/img-3.png
Fichier image/png, 7,3M
Titre Fig. 4 - Pompéi, boutique VII 4, 26, plateaux de balance dans la couche de lapilli.
Crédits Cliché J.-P. Brun, A. Ribera, Centre Jean Bérard.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/540/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 764k
Titre Fig. 5 - Pompéi, boutique VII 4, 28, aspect du comblement d’une fosse remplie d’unguentaria en céramique.
Crédits Cliché J.-P. Brun, A. Ribera et M. Bustamente, Centre Jean Bérard.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/540/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 1,7M
Titre Fig. 6 - Pompéi, boutique VII 4, 28, fosse remplie d’unguentaria (à gauche) recoupée par une cuve (à droite).
Crédits Cliché J.-P. Brun, A. Ribera et M. Bustamente, Centre Jean Bérard.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/540/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 6,4M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Brun, Guilhem Chapelin, Macarena Bustamante et Albert Ribera, « Pompéi », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Les cités vésuviennes, mis en ligne le 19 décembre 2012, consulté le 19 avril 2014. URL : http://cefr.revues.org/540

Haut de page

Auteurs

Jean-Pierre Brun

Collège de France - jean-pierre.brun[at]college-de-france.fr

Articles du même auteur

  • Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Les cités vésuviennes
  • Cumes [Texte intégral]
    Recherches dans la nécropole de la Porte Médiane. Campagne 2013
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Italie du Sud
  • Cumes [Texte intégral]
    Campagne de fouilles 2012
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Italie du Sud
  • Cumes [Texte intégral]
    Campagne de fouilles 2011
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Italie du Sud

Guilhem Chapelin

Centre Jean Bérard (USR 3133 CNRS-EFR) - berard[at]unina.it

Articles du même auteur

Macarena Bustamante

Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Instituto de Arqueología de Mérida - macarena.bustamante@iam.csic.es

Articles du même auteur

Albert Ribera

Servicio de Investigación Arqueológica Municipal (SIAM) de Valencia (Espagne) - aribera@digitel.es

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École française de Rome

Haut de page
  • Logo École française de Rome
  • Revues.org