Navigation – Plan du site
2016

Mégara Hyblaea (Sicile)

Campagne d’études 2015
Henri Tréziny
École française de Rome, Centre Jean Bérard, Centre Camille Jullian, Soprintendenza BBCCAA Siracusa

Notes de l’auteur

Ont participé à la campagne d’études 2015 H. Tréziny, J.-C. Sourisseau, A. Hermary, L. Damelet, Fr. Mège, L. de Barbarin, A. Varraz (Aix-Marseille Université / CNRS, Centre Camille Jullian), H. Duday (CNRS Pacea, Université de Bordeaux), P. Rouillard (CNRS ArScAn, Université Paris X), Cl. Pouzadoux, Pr. Munzi, G. Stelo (EFR / CNRS, Centre Jean Bérard), R. M. Bérard (EFR), N. Cholodenko (Université de Tours).

Texte intégral

1Les travaux de l’École française de Rome à Mégara Hyblaea ont concerné cette année encore l’achèvement des publications en cours sur la nécropole archaïque méridionale et sur la ville hellénistique.

2Pour la nécropole méridionale, H. Duday (CNRS Pacea, Université de Bordeaux) a complété la documentation sur les tombes en grand appareil qui ont été remontées à l’entrée du site de Mégara et fait réaliser un certain nombre d’analyses C14 sur les ossements. Ces analyses permettent d’augmenter sensiblement le nombre des tombes hellénistiques, mais aussi de confirmer (malgré le caractère très lâche des datations pour ces périodes) l’hypothèse de tombes très anciennes, dans la deuxième moitié du VIIIe siècle. Le manuscrit définitif devrait être remis fin 2016.

3R.-M. Bérard (École française de Rome) devrait remettre également courant 2016 le manuscrit de sa thèse (soutenue en octobre 2014) sur Les nécropoles de Mégara Hyblaea : archéologie et histoire sociale des rituels funéraires dans la Sicile archaïque du VIIIe au Ve siècle av. J.-C. Elle prépare également pour les MEFRA une étude sur les fouilles de 1879 de Cavallari dans la nécropole archaïque Ouest, tandis que L. Mercuri (Université de Nice) prépare une nouvelle étude de la nécropole Nord (fouilles Gentili 1952-1953).

4Le manuscrit sur la ville hellénistique est aujourd’hui achevé. Les dernières vérifications ont porté en 2015 sur le matériel, notamment sur les statuettes d’époque classique étudiées par Antoine Hermary. H. Tréziny a repris la documentation planimétrique des « bases » de l’agora, que l’on tend à interpréter aujourd’hui comme des autels (Zeus Agoraios ?) plutôt que comme des bases honorifiques (fig. 1).

Fig. 1 – Mégara Hyblaea. Base 32,4 de l’agora hellénistique.

Fig. 1 – Mégara Hyblaea. Base 32,4 de l’agora hellénistique.

© Damelet, photothèque CCJ 20153011.

5Un trésor d’argenterie d’époque républicaine découvert en 1954 a été documenté par le Musée Paolo Orsi (fig. 2) et étudié par M. Feugère (CNRS, HiSoMa Lyon).

Fig. 2 – Mégara Hyblaea. Trésor d’argenterie d’époque républicaine.

Fig. 2 – Mégara Hyblaea. Trésor d’argenterie d’époque républicaine.

© MARPO Siracusa.

6Le plan de la ville hellénistique a pu être complété grâce à l’étude des photographies aériennes prises en 2006 par L. Nifosì (voir déjà chronique 2014). Les photographies, redressées par V. Dumas (Centre Camille Jullian) permettent aujourd’hui d’affirmer que le plan de la ville hellénistique suivait celui de la ville archaïque, de l’agora vers l’est jusqu’à la mer, vers le sud jusqu’à la bordure du plateau et vers le nord en direction du phare Cantera et de l’enceinte Nord (fig. 3).

Fig. 3 – La ville hellénistique de Mégara Hyblaea. Hypothèse de restitution à partir des photographies aériennes et des prospections.

Fig. 3 – La ville hellénistique de Mégara Hyblaea. Hypothèse de restitution à partir des photographies aériennes et des prospections.

Dessin H. Tréziny d’après photo aérienne, © Nifosì 2006, redressée par V. Dumas, CCJ.

7Il est probable que certaines rues nord-sud soient interrompues dans un second temps (à l’époque romaine ?) pour laisser place à des installations plus vastes. Au sud-ouest de la ville hellénistique, à l’extérieur de l’enceinte, de nouvelles constructions permettent de restituer un vaste quartier d’époque sans doute républicaine, dans le prolongement des vestiges identifiés par la fouille vers la porte Sud-Ouest. Ces photographies exceptionnelles permettent de compléter (et quelquefois de préciser) les données des prospections géophysiques réalisées en 2011-2012 (chronique 2012). Les photographies permettent également de compléter le plan de la ville archaïque vers la voie ferrée et dans la partie septentrionale du plateau Sud.

8J.-Chr. Sourisseau et L. de Barbarin (doctorante) ont poursuivi l’étude des céramiques archaïques et notamment des puits. Deux autres travaux universitaires ont démarré en 2015 sur le matériel, d’abord sur les terres cuites architecturales (Master 1 d’Alexis Varraz, soutenu en juin 2015, poursuivi en Master 2 en 2015-2016), puis sur les arulae archaïques (Master 1 de Natalie Cholodenko, commencé en septembre 2015).

9On a également continué en 2015 le travail de collecte et d’étude des documents d’archive conservés à la Surintendance de Syracuse et au Musée Paolo Orsi. Loïc Damelet, photographe au Centre Camille Jullian, a réalisé à Mégara, puis au Musée Paolo Orsi une campagne de photographies systématiques (fig. 4).

Fig. 4 – Arula de Syracuse, Giardino Spagna, portant l’inscription Dios Soteros Hieronos.

Fig. 4 – Arula de Syracuse, Giardino Spagna, portant l’inscription Dios Soteros Hieronos.

MARPO ©Damelet, photothèque CCJ 20152870.

10A. Crispino (Musée Orsi) et M. Cultraro (IBAM CNR / Université de Palerme) ont poursuivi l’étude des matériels préhistoriques des fouilles Orsi et Vallet-Villard, avec des résultats importants concernant la phase énéolithique de Malpasso. Ils ont ainsi confirmé l’hypothèse suggérée en 2004 dans Mégara 5 que le « dépôt N » de 1951 était en réalité le rejet des fouilles Orsi 1917-1922, avec des conséquences capitales pour la datation du sanctuaire du nord-ouest.

11Il nous est agréable de remercier pour finir nos collègues de la Surintendance (B. Basile, puis R. Panvini, Surintendantes, et leurs collaboratrices M. Musumeci et R. Lanteri) et du Musée (G. Lamagna, A. M. Manenti, R. Amato, G. Monterosso) pour leur soutien sans faille.

Haut de page

Bibliographie

Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.
Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.
Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org.

Travaux académiques

Frédéric Mège, Thèse de Doctorat, « Habitat et urbanisme des cités grecques de Sicile à l’époque hellénistique (IVe-IIe s. av. J.-C.) » (dir. H. Tréziny), soutenue en juillet 2015.

Alexis Varraz, mémoire de Master 1, « Les terres cuites architecturales archaïques de Mégara Hyblaea : premières approches et essais d’interprétations du sanctuaire Nord-Ouest » (dir. J.-C. Sourisseau), soutenu en juin 2015.

Colloques, conférences, séminaires

H. Tréziny, « Prima di Selinunte : problemi di topografia megarese », Selinunte : stato della ricerche e prospettive future, Workshop DAI Roma in collaborazione con il Parco archeologico di Selinunte, Museo Nazionale Romano – Palazzo Massimo, 11-12 septembre 2015.

R. M. Bérard, « Funerary practices and the formation of the polis at Megara Hyblaea », Beyond the Polis, Bruxelles, 24-26 septembre 2015.

J.-Chr. Sourisseau, « Genèse et émergence urbaine en contexte colonial grec : le cas de Mégara Hyblaea », séminaire Paris 1, 22 octobre 2015.

A. Hermary, « Les cultes de Mégara Hyblaea à l’époque classique : le témoignage des figurines en terre cuite », Centre Camille Jullian, 11 décembre 2015.

Paru en 2014-2015

Fr. Mège, Features of Hellenistic Housing at Megara Hyblaea. Insights into recent works on early excavations, dans A. Haug, D.Steuernagel (éd.), Hellenistische Häuser und ihre Funktionen [Internationale Tagung Kiel, 4. bis 6. April 2013], Bonn, 2014, p. 163-176.

A. Haug et D. Steuernagel, Das Haus XV B (Maison 49,19) von Megara Hyblaia : zur architektonischen und funktionalen Gliederung von Zweihothäusern im hellenistischen Sizilien, Wiesbaden, 2014.

À paraître

H. Tréziny, Archaeological data on the foundation of Megara Hyblaea : certainties and hypotheses, dans L. Donnelan et V. Nizzo (éd.), Contestualizzare la « prima Colonizzazione » : archeologia, fonti, cronologia e modelli interpretativi fra l’Italia e il Mediterraneo / Contextualising “early colonisation”: archaeology, sources, chronology and interpretative models between Italy and the Mediterranean [Actes du colloque de Rome, 21-23 mai 2012], sous presse.

Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org.

F. Cordano, I Theodoridai della città greca di Megara Iblea (Sicilia), à paraître dans les MEFRA.
DOI : 10.4000/mefra.3387

H. Tréziny, Mégara Hyblaea à l’époque de Hiéron II : une ville royale à la campagne, à paraître dans les actes du colloque Architettura greca in Occidente nel terzo secolo a. C, Naples 21-22 mai 2015.

L. de Barbarin et J.-Chr. Sourisseau, Trafics orientaux en Méditerranée occidentale, à paraître dans les actes du colloque Chypre et les grandes îles de Méditerranée, un nouvel espace d’échanges, de la fin du IIe millénaire av. J.-C. à l’époque hellénistique, Marseille, Musée d’Histoire, 16-17 octobre 2015 (Cahiers du Centre d’études chypriotes).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Mégara Hyblaea. Base 32,4 de l’agora hellénistique.
Crédits © Damelet, photothèque CCJ 20153011.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/1484/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 3,0M
Titre Fig. 2 – Mégara Hyblaea. Trésor d’argenterie d’époque républicaine.
Crédits © MARPO Siracusa.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/1484/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1004k
Titre Fig. 3 – La ville hellénistique de Mégara Hyblaea. Hypothèse de restitution à partir des photographies aériennes et des prospections.
Crédits Dessin H. Tréziny d’après photo aérienne, © Nifosì 2006, redressée par V. Dumas, CCJ.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/1484/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 3,8M
Titre Fig. 4 – Arula de Syracuse, Giardino Spagna, portant l’inscription Dios Soteros Hieronos.
Crédits MARPO ©Damelet, photothèque CCJ 20152870.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/1484/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Henri Tréziny, « Mégara Hyblaea (Sicile) », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Sicile, mis en ligne le 23 février 2016, consulté le 26 juin 2016. URL : http://cefr.revues.org/1484

Haut de page

Auteur

Henri Tréziny

Aix-Marseille Université, CNRS, Centre Camille Jullian – treziny[at]mmsh.univ-aix.fr

Articles du même auteur

  • Mégara Hyblaea (Sicile) [Texte intégral]
    Campagne d’études 2014
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Mégara Hyblaea (Sicile) [Texte intégral]
    Campagnes de fouilles 2013
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Mégara Hyblaea (Sicile) [Texte intégral]
    Campagnes de fouilles 2012
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Mégara Hyblaea (Sicile) [Texte intégral]
    Campagnes de fouilles 2011
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
Haut de page

Droits d’auteur

© École française de Rome

Haut de page
  • Logo École française de Rome
  • Revues.org