Navigation – Plan du site
2015

Mégara Hyblaea (Sicile)

Campagne d’études 2014
Henri Tréziny
École française de Rome, Centre Jean Bérard, Centre Camille Jullian, Soprintendenza BBCCAA Siracusa

Notes de l’auteur

Ont participé aux campagnes 2014 : H. Tréziny (directeur de la mission), J.-C. Sourisseau (directeur-adjoint), L. de Barbarin, H. Duday, M. Enriquez de Salamanca, A. Hermary, Cl. Pouzadoux, P. Rouillard, G. Stelo.

Texte intégral

1Les activités de l’École française de Rome se sont déroulées comme chaque année en deux séjours (mai et septembre). Le travail a porté sur l’achèvement de la publication de la ville classique, hellénistique et romaine, qui a bénéficié d’un financement de la fondation américaine White-Levy et dont le manuscrit doit être déposé fin 2015 (dir. H. Tréziny). Dans le même temps se poursuivait la préparation de la publication de la nécropole archaïque méridionale (dir. H. Duday et M. Gras).

2En dépit de bouleversements administratifs qui ont affecté en 2014 la Surintendance de Syracuse, le travail s’est développé normalement grâce à la collaboration de tous nos collègues syracusains. Je voudrais remercier particulièrement B. Basile, R. Lanteri, M. Musumeci, et leurs collaborateurs, notamment A. Crispino, à la Surintendance, G. Lamagna, A. Manenti, R. Amato et leurs collaborateurs au Musée Paolo Orsi.

3Parmi les études de matériel pour la période classique et hellénistique (P. Rouillard, Cl. Pouzadoux), il faut signaler le travail de M. Enriquez de Salamanca sur les vases à décor d’inspiration dionysiaque, dans le cadre d’un Master 2 (dir. N. Lubtchansky, Univ. Tours).

Fig. 1 – Dionysos coiffé d’une mitra, fragment de cratère sicéliote à figures rouges MH C373-594.

Fig. 1 – Dionysos coiffé d’une mitra, fragment de cratère sicéliote à figures rouges MH C373-594.

Cl. MEdS.

4J.-C. Sourisseau a poursuivi son travail sur les céramiques archaïques, notamment sur le matériel des puits dont un classement préliminaire était dû à François Villard. C’est dans ce cadre que Lou de Barbarin prépare une thèse sur les céramiques locales (dir. S. Bouffier et M. D’Acunto), à commencer par les céramiques du puits C de 1964. Avec l’appui de M. D’Acunto, elle a pu mettre en évidence l’existence de séries jusque là considérées comme locales, mais qui sont sans doute des importations d’Eubée ou de la région de Cumes/Pithécusses.

Fig. 2 – Céramique chalcidienne à décor blanc sur fond noir (MH 3041).

Fig. 2 – Céramique chalcidienne à décor blanc sur fond noir (MH 3041).

Cl. LdB.

5D’autres sont sans doute des productions eubéennes de Sicile.

6Enfin, à côté d’un certain nombre d’importations crétoises (voir déjà la chronique MEFRA 120-1, 2008, p. 260, fig. 261), elle a pu identifier des céramiques sans doute locales mais d’inspiration crétoise.

Fig. 3 – Aryballe de production locale à décor subgéométrique d’inspiration crétoise (MH 5184).

Fig. 3 – Aryballe de production locale à décor subgéométrique d’inspiration crétoise (MH 5184).

Cl. LdB.

7Un projet d’analyses physico-chimiques destiné à vérifier le bien-fondé de ces distinctions macroscopiques est en cours d’élaboration

8Dans le cadre de la collaboration « mégarienne » entre équipes françaises et allemandes, plusieurs collègues allemands travaillant à Sélinonte sont également venus étudier des céramiques de Mégara Hyblaea. Les analyses menées par Markus Helfert (Goethe Universität, Frankfurt) ont donné des résultats intéressants pour l’identification des séries mégariennes archaïques, mais aussi pour la différenciation des céramiques à figures rouges attiques ou sicéliotes. Une autre étude, menée par A. Quercia et S. Strack, a porté sur des pesons archaïques.

9H. Tréziny a poursuivi en 2014, avec l’appui de la Surintendance, le dépouillement des archives anciennes. On a pu ainsi retrouver des documents dispersés dans les divers dépôts, relatifs à de nombreuses interventions. Les plus importants concernent les fouilles 1974-1984 dans la nécropole Ouest (dont l’étude est reprise par R.-M. Bérard), plusieurs opérations dans la nécropole archaïque méridionale (publication en cours), et surtout les fouilles 1989-1992 dans la dépression de l’Arenella. Le secteur ayant brûlé en 2014, on a pu faire de nombreuses vérifications sur les relevés, et c’est une zone qui méritera sans doute à l’avenir de nouvelles investigations.

10Pour des raisons techniques, les prospections géophysiques réalisées en 2008-2010, puis 2011-2013 n’ont pas été poursuivies en 2014. Mais on a pu examiner des photographies aériennes obliques du secteur de l’agora prises dans les conditions exceptionnelles par le photographe sicilien Luigi Nifosì, que je tiens à remercier pour sa disponibilité et sa générosité. Ces photographies, qui éclairent d’un jour nouveau la ville hellénistique et romaine, sont actuellement en cours de traitement au Centre Camille Jullian, et on en fera plus longuement état dans une prochaine chronique.

Fig. 4 – Vue aérienne de la ville hellénistique, prise du sud-est.

Fig. 4 – Vue aérienne de la ville hellénistique, prise du sud-est.

© Luigi Nifosì.

11Travaux universitaires :
En octobre 2014, Reine-Marie Bérard (membre de l’EFR) a soutenu à l’Université de Paris I (dir. Fr. Prost) sa thèse de doctorat intitulée Les nécropoles de Mégara Hyblaea : archéologie et histoire sociale des rituels funéraires dans la Sicile archaïque du VIIIe au Ve siècle av. J.-C.
En décembre 2014, J.-C. Sourisseau (MCF, Aix-Marseille Université) a soutenu à l’Université d’Aix-Marseille une Habilitation comprenant un mémoire inédit intitulé Sur les premiers temps de l’installation des communautés grecques en Sicile orientale, Mégara Hyblaea.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Dionysos coiffé d’une mitra, fragment de cratère sicéliote à figures rouges MH C373-594.
Crédits Cl. MEdS.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/1337/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 992k
Titre Fig. 2 – Céramique chalcidienne à décor blanc sur fond noir (MH 3041).
Crédits Cl. LdB.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/1337/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 640k
Titre Fig. 3 – Aryballe de production locale à décor subgéométrique d’inspiration crétoise (MH 5184).
Crédits Cl. LdB.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/1337/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 632k
Titre Fig. 4 – Vue aérienne de la ville hellénistique, prise du sud-est.
Crédits © Luigi Nifosì.
URL http://cefr.revues.org/docannexe/image/1337/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 942k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Henri Tréziny, « Mégara Hyblaea (Sicile) », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Sicile, mis en ligne le 19 mars 2015, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://cefr.revues.org/1337

Haut de page

Auteur

Henri Tréziny

Université d'Aix-Marseille, CNRS, Centre Camille Jullian – treziny[at]mmsh.univ-aix.fr

Articles du même auteur

  • Mégara Hyblaea (Sicile) [Texte intégral]
    Campagne d’études 2015
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Mégara Hyblaea (Sicile) [Texte intégral]
    Campagnes de fouilles 2013
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Mégara Hyblaea (Sicile) [Texte intégral]
    Campagnes de fouilles 2012
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
  • Mégara Hyblaea (Sicile) [Texte intégral]
    Campagnes de fouilles 2011
    Paru dans Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Sicile
Haut de page

Droits d’auteur

© École française de Rome

Haut de page
  • Logo École française de Rome
  • Revues.org